AVIRON
/

Société Nautique Neuchâtel

 

Historique de la Société Nautique Neuchâtel

Des débuts balbutiants

Dans les années 1850, de nombreuses sociétés naissent au bord du lac de Neuchâtel, dont le Club Nautique, qui regroupe plusieurs sports aquatiques. C'est aussi la seule société qui perdure toujours, même si un peu transformée. En effet, en 1885, Georges Bouvier, qui est l'ancien président du Club Nautique, met en place un comité provisoire chargé de créer la nouvelle société, la Société Nautique de Neuchâtel. 


La première chose à faire, après la naissance de la nouvelle société, est de trouver un hangar pour protéger les bateaux. En juillet 1888, un hangar est trouvé et, même si les membres demandent à plusieurs reprises de pouvoir s'installer au port, c'est dans la baie de l'Evole qu'il trouve sa place. L'histoire du hangar est à rebondissements, mais on peut retenir qu'au début des années 1980, une nouvelle construction voit le jour à l'ancienne plage de la Coudre; juste à côté de ce que nous appelons aujourd'hui la plage de Monruz.


La Société Nautique de Neuchâtel fait partie des cinq premiers club romands, et elle rapproche du SRV (Schweizerischer Ruderverband) en 1896 afin de former la Fédération Suisse des Sociétés d'Aviron.

Au début des années 1900, on décide de subdiviser la Société Nautique de Neuchâtel en plusieurs sections. Seule la section d'aviron survit, et c'est pour cela qu'elle s'appelle encore aujourd'hui Société Nautique.

baptême


Echos mondiaux
Qui dit aviron neuchâtelois dit "Mexico" et Oswald.  C'est à cette époque que l'on commence à s'entraîner l'hiver aussi, et à faire des sessions de musculation. Ca paie. Denis Oswald part avec trois acolytes suisses à Mexico en 1968, et nous revient avec une médaille de bronze. Il a participé à trois reprises à des Jeux Olympiques, et est treize fois champion suisse! Denis Oswald est aussi président FISSA de 1989 à 2014, et est aujourd'hui (2016) membre du Comité international olympique.

http://www.rts.ch/archives/tv/divers/archives/3463007-victoire-a-mexico.html  


Les femmes...

La Société Nautique n'a pas attendu que les femmes aient le droit de vote pour les laisser ramer ! En 1937 déjà, une section féminine naît. Mais ces dames semblent se lasser et deux ans plus tard, les souris quittent le navire ! Elles remontent en 1975 et rament (au figuré ou au sens propre ?) deux ans avant de bénéficier d'une place dans les statuts.



L'apprentissage du coup de rame

Après la seconde Guerre mondiale, on commence à donner des cours de rame. Dès 1984, l'Université de Neuchâtel collabore avec la Société Nautique pour donner des cours à ses étudiants. L'influence française est grande grâce à un entraîneur dans les années 2000, et depuis, la Société Nautique décerne aux rameurs des brevets : bronze, argent et or. 

Même si l'aviron est aujourd'hui encore perçu comme un sport élitiste, ce n'est pas le cas pour nous. Si vous n'en êtes pas sûr, venez à une journée découverte pour vérifier par vous-même. 


Voulez-vous en savoir davantage?

Il existe trois plaquettes commémoratives, qui vous donneront plus de détails ! La première se concentre sur la période 1885 - 1945, la deuxième célèbre le centenaire de la Société, la troisième survole l'historique, des débuts à 2010. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez nous contacter